Comment souscrire l’assurance dommage ouvrage ?

dommage ouvrage

En cours de réalisation de travaux immobiliers ou de simples rénovations sur votre résidence principale ? Il est important de vous garantir contre tous risques qui peuvent survenir. Couverture et indemnisation des dommages sur les travaux de construction sur une durée déterminée, l’assurance dommages ouvrage est plus qu’indispensable, puisqu’elle est obligatoire pour tout maitre d’ouvrage sous peine de sanctions ou de condamnations pénales. Décryptage sur comment souscrire à l’assurance dommages ouvrage.

Rassembler les informations nécessaires et remplir les questionnaires clients

 Il est nécessaire de faire savoir à votre compagnie d’assurance toutes les informations sur votre construction afin de repérer le type d’assurance dommages ouvrage correspondant. En premier lieu, il vous est demandé le montant total de votre construction. Coûts des matériels ou des prestations des architectes, tout doit y passer ! C’est en effet sur la base de ce montant que sera fixée l’assurance dommages ouvrage. Par ailleurs, c’est l’ensemble des coûts de la construction que cette garantie couvre et rembourse en cas de dégâts. Pour ce faire, vous pouvez consulter des professionnels en évaluation de constructions pour économiser votre temps et surtout, pour avoir un résultat sûr. Rien ne vous empêche par contre de réaliser cette étape vous-même. Sachez que le montant total de la construction doit être estimé en TTC. Toutefois, cette garantie n’intègre pas l’indemnisation des dommages sur le terrain malgré qu’elle couvre les frais de toutes les études réalisées sur celui-ci. Les types de travaux à réaliser doivent également être renseignés dans les questionnaires à remplir. Construction neuve, divers travaux de rénovation ou encore élévation ou agrandissement de maison, il existe des garanties spécifiques pour chaque catégorie de travaux. De plus, si les garanties dommages ouvrage des travaux d’agrandissement sont moins cher, il faut investir un petit peu plus pour les rénovations et surtout pour la construction d’une maison ou d’un bâtiment neuf, car les montants à couvrir seront plus élevés. Plus d’informations et d’assurances sur dommage-ouvrage.com

Les autres informations à donner

En outre, la mention du type du futur bâtiment sera aussi demandée. Généralement, les types de bâtiments fréquemment couverts sont les maisons unifamiliales ou les maisons à deux logements maximums. En cas de surplus de surface, il vous sera demandé de choisir entre un bâtiment industriel ou un habitat collectif. Notez que des travaux dans un appartement, quelle que soit sa superficie ou les étages qu’il compte, seront considérés comme des travaux sur logement ou habitat collectif. Mis à part le dommage ouvrage particulier, vous pouvez également souscrire à d’autres types de garanties pour plus de couvertures et surtout pour plus d’assurance. Responsabilité civile du maitre d’ouvrage, tous risques chantier, choisissez les autres types de risques de dommage ouvrages additionnels qui vous conviennent au mieux. Finalement, dans le contrat, vous devez mentionner la date de début et éventuellement la prévision de la durée de travaux. Cela est indispensable pour pouvoir établir le dommage ouvrage particulier. D’ailleurs, n’oubliez pas de rappeler l’adresse exacte de la construction. 

 Qui doit souscrire à l’assurance dommages ouvrage ?

Habituellement, il appartient au maitre d’ouvrage de souscrire à l’assurance dommage ouvrage particulier. Effectivement, il agit en qualité de propriétaire de l’immeuble ou de la maison. Toutefois, les mandataires peuvent également souscrire à ce type de garantie. Plus simplement, les personnes qui sont à l’origine des travaux de constructions ou de rénovations sur l’ouvrage ou encore ceux qui réalisent les différentes prestations à la demande du propriétaire. Dans la plupart des temps, ce sont les vendeurs ou les promoteurs immobiliers qui souscrivent à cette assurance aux bénéfices des futurs acquéreurs des appartements, des maisons familiales ou des bureaux d’entreprise. Dans le cas de ceux qui exécutent eux-mêmes les travaux, ils doivent garantir les constructions sous peine de sanctions. Cela concerne en particulier les entrepreneurs immobiliers ou encore les personnes qui sont en relation directe avec l’architecte dans la réalisation des constructions ou des rénovations. Faisant de leur métier principal la construction de maisons individuelles, les constructeurs-architectes doivent souscrire à d’autres types de garanties complémentaires mises à part les dommages ouvrage et cela, tout au long de leur carrière. Garantie responsabilité civile décennale ou encore garantie des dommages aux existants du fait de travaux neufs, le constructeur de maisons individuelles doit obligatoirement présenter dans toutes ces factures le nom et toutes les autres coordonnées de la compagnie d’assurance, mais aussi la couverture géographique. Dans d’autres cas, un syndicat de copropriété qui s’assure des démarches administratives de la construction ou de la rénovation peut aussi remplacer le maitre d’ouvrage à la souscription à l’assurance dommage-ouvrage. Toutefois, cela est particulièrement réservé pour les travaux sur des parties communes d’un logement, d’un appartement ou d’un immeuble d’habitation. En agissant en qualité de mandataire, l’organisme ou le professionnel qui s’occupe de la réalisation des travaux, peut même se charger des parties juridiques et même des suivis financiers 

 Comment choisir son assureur ?

 Il existe aujourd’hui sur le marché une multitude de choix en termes de compagnie d’assurance notamment en ligne sur des plateformes dédiées à cet effet. Toutefois, les assureurs qui acceptent de vous faire souscrire à ce risque du fait des contraintes financières en termes de provisionnement des primes ne sont pas nombreux. De ce fait, il est indispensable de recourir aux services d’un courtier en ligne professionnel pour trouver l’assurance dommages ouvrage qui pourrait correspondre le plus à vos travaux. De plus, il peut s’assurer de toutes les démarches administratives et juridiques à effectuer durant tout le processus. Il faut noter que ce type de garantie doit absolument être contracté avant la date de déclaration d’ouverture de chantier. Il vous est primordial de trouver la compagnie d’assurance idéale dans le plus bref délai. Certaines compagnies d’assurance disposent par contre de conditions plus simplifiées et peuvent assurer vos travaux de construction malgré le lancement des activités.

Comparez les offres en ligne

Pour mieux vous faciliter la vie, n’hésitez pas à comparer les offres de dommage ouvrage particulier. Pour se faire, repérez le bon site comparatif sur internet et demandez des renseignements sur toutes les informations concernant vos constructions ou vos rénovations. En un rien de temps, le site vous propose plusieurs offres qui peuvent correspondre à vos besoins et surtout à vos exigences. Comparaison d’offre, cela permet également de vous faire une idée sur le prix proposé par les différentes compagnies d’assurances et d’opter pour celle qui propose l’offre la moins chère. Plus pratique, certains assureurs affichent déjà dans leurs sites, les offres de dommages ouvrages proposés avec leurs montants respectifs. C’est un excellent moyen surtout pour vous faire un devis et de choisir le meilleur assureur. Pourquoi ne pas opter pour celui qui propose à moindres prix des autres garanties complémentaires outre l’assurance dommages ouvrage ?